Ce que la gauche doit à l’écologie

Si l’écologie hérite en partie intellectuellement du communisme et du socialisme, sa propre spécificité historique, idéologique et politique, est souvent peu connue. Dans un contexte d’urgence environnementale et climatique, la dimension de critique sociale forte de sa pensée – comme pour le socialisme et le communisme, complexe et multiple – permet de renouveler l’analyse des contradictions du capitalisme tout en y insérant la question fondamentale du rapport à la « nature » et les enjeux géostratégiques liés à l’accès aux ressources, aux flux migratoires, etc. Comment alors les idées écologistes peuvent-elles nourrir et renouveler la gauche aujourd’hui ?

La Fondation, à l’occasion de la parution de Ce que la gauche doit à l’écologie (PUF, février 2024), organise un débat avec les trois auteur et autrices de l’essai, Christophe Fourel, Céline Marty et Clara Ruault. Il sera animé par Alexandre Minet, directeur du secteur International de la Fondation.