Vous êtes ici

International

L’Ukraine, un enjeu géopolitique pour l’Europe

1
Philippe de Lara

La situation en Ukraine constitue un enjeu géopolitique de premier ordre, demeurant l’espace où s’affrontent différents acteurs – l’Europe et la Russie notamment. L’association L’Ukraine est notre voisin, pilotée par Philippe de Lara, maître de conférences à l’Université Paris II, et la Fondation Jean-Jaurès entendent participer au débat en proposant différentes analyses et ainsi contribuer à une meilleure connaissance des enjeux de l’expérience ukrainienne pour la démocratie et la sécurité dans l’ensemble du continent.

L’Ukraine est notre voisin est une association créée fin 2018 dont le but est de faire connaître et mieux comprendre l’Ukraine. Depuis son indépendance en 1991 et plus encore depuis la «  Révolution de la dignité  » en 2013-2014, l’Ukraine est le théâtre d’une expérience historique cruciale pour l’Europe, la transition du communisme à la démocratie. Cruciale et unique car l’Ukraine était beaucoup plus intégrée à l’URSS que les autres pays anciennement communistes. On ne sort pas en un jour du soviétisme. L’Ukraine démocratique est confrontée à un héritage très lourd dans les institutions et dans les têtes. Nous ne sommes pas des observateurs neutres ni des militants, mais des spectateurs engagés : l’Ukraine est engagée dans une révolution de la liberté et une guerre pour l’Europe. Son succès est un facteur clé de la sécurité et de la stabilité du continent, de l’Atlantique à l’Oural, c’est-à-dire incluant l’Union européenne, les pays d’Europe orientale, mais aussi la Russie, qui menace aujourd’hui la démocratie en Europe, mais qui ne pourra pas mener indéfiniment une politique d’hégémonie agressive qui n’est pas seulement immorale mais vouée à l’échec.

L’Ukraine est notre voisin et la Fondation Jean-Jaurès proposent une série de publications sur la situation en Ukraine dans tous les domaines — «  décommunisation  », bilan des réformes, système politique, guerre, lutte contre la corruption, etc. — rédigés par des intellectuels et des experts ukrainiens. Le pluralisme des auteurs sollicités et leur indépendance à l’égard du pouvoir seront la garantie du sérieux de ces publications. 

L’Ukraine est notre voisin et la Fondation Jean-Jaurès entament cette collaboration par un texte de Iouri Makarov, écrivain, journaliste, réalisateur, sur la politique de décommunisation engagée depuis 2015. On a parlé à son propos de «  lois mémorielles  » mais il s’agit bien plutôt de la reconstruction d’une nation, de l’ouverture d’une conversation civique essentielle dans un pays qui a été privé d’histoire et de mémoire pendant toute la période soviétique, et qui doit faire pour son compte le travail de jugement de l’expérience totalitaire soviétique que la Russie se refuse à envisager.

Lire la note de Iouri Makarov (29 mars 2019)

 

En partenariat avec :