Vous êtes ici

Économie/Social

Le vaste chantier du dialogue social en 2021 - La lettre de l’Observatoire du dialogue social

1

L’Observatoire du dialogue social de la Fondation Jean-Jaurès publie sa dernière lettre d’actualité. Lutte contre le racisme en entreprise, travailleurs des plates-formes, dialogue social dans les territoires, santé au travail, e-dialogue social, transformation numérique des métiers : elle aborde tous les sujets qui feront l’actualité du dialogue social et du travail syndical en 2021. 

L’année 2020, marquée par la crise que nous connaissons, a vu le rôle central du syndicalisme et de la négociation collective réaffirmé, mais dans le même temps les interrogations, les doutes, les besoins nouveaux concernant le dialogue social se sont multipliés.

En 2020, le dialogue social a vu des concrétisations :

  • un agenda social présenté dans une conférence du dialogue social (le 17 juillet 2020),
  • un plan de relance donnant lieu à des réunions tripartites au niveau national et territorial (dont nous rendons compte dans notre lettre),
  • deux accords interprofessionnels concernant le télétravail et la santé au travail (signalés aussi dans notre publication),
  • un rapport faisant un état des lieux sur la situation des travailleurs des plateformes devrait donner lieu à une concertation tripartite (sur ce sujet encore l’Observatoire a relayé l’information),
  • un plan « jeunes » accompagné d’un comité de suivi,
  • le suivi de la réforme de la réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage,
  • des négociations engagées dans la fonction publique marquant des avancées (Ségur de la santé, participation financière de l’État à la protection complémentaire en santé et prévoyance de l’ensemble des agents publics, nouvelles conditions du dialogue social...). Sur ce dernier point, deux responsables syndicaux fony part de leur analyse dans notre parution.

Sur ces grandes questions d’intérêt général, les négociations se poursuivent. Les confrontations existent ; ce sont les conditions de la construction de compromis.

S’ajoutent à ces négociations nationales le travail de « services » impressionnant pour répondre aux multiples demandes des délégué·e·s d’entreprise. Les « foires aux questions » qui ont vu le jour sur le site des syndicats sont utilisées pour faire face aux urgences de la période... Au niveau des entreprises, des équipes syndicales construisent par des accords les conditions de poursuite de l’activité dans un cadre de justice sociale (des syndicalistes, des experts en rendent compte dans nos colonnes).

Quels sont les interrogations, les besoins nouveaux ?

  • Les conditions de travail sont profondément bousculées... Comment tirer les meilleurs enseignements de cette situation ?
  • Qu’est-ce qui améliore la situation de tous, y compris de l’entreprise ou du service public ?
  • Comment analyser lucidement les contraintes économiques ou les effets d’aubaine pour certains employeurs ?
  • Comment négocier une relance dans le cadre de la transition écologique ?
  • Les métiers ? Les formations ? Les financements ?
  • Comment associer plus largement les salariés aux négociations d’entreprise ? Comment être au service de celles et ceux qui travaillent dans les TPE ?

Pour 2021, il reste incontestablement des sujets de dialogue social à traiter. Avec l’Observatoire du dialogue social, nous nous y emploierons.