Vous êtes ici

Démocratie
S'abonner

Crise de confiance chez les militaires ?

29/10/2010 1’
Georges Gallego Georges Gallego
Suivre
Favoris
Partager
A a Zoom

L’institution militaire est aujourd’hui déstabilisée par plusieurs décennies de réformes et de restrictions budgétaires, et par la perte de sens de leur identité professionnelle au sein de la Nation. Il est indispensable que nos responsables politiques redonnent espoir à nos armées. Pour la première fois, le jeu en la matière semble ouvert.

La société militaire contemporaine correspond à un modèle profondément républicain, loin des clichés réactionnaires qui restent encore parfois de mise chez les profanes. Le début des années 1980 va marquer un tournant dans les rapports entre la société civile et le monde militaire, notamment par l’intervention française au Liban, qui sera le théâtre d’une forme de rédemption pour les armées françaises.

Politiquement, l’opinion est assez largement partagée que la droite est le parti de l’armée et que la gauche est celui de l’antimilitarisme. Il n’en n’a pourtant pas toujours été ainsi. Historiquement, si le camp de la réaction est resté par principe favorable à l’institution militaire, la République a également compris l’utilité de s’attacher les militaires. Ce sont plutôt les guerres coloniales qui créeront un clivage dont les traces subsistent.

Aujourd’hui, l’institution militaire est déstabilisée. La suspension du service national en 1996 par Jacques Chirac, supposée permettre de faire des économies, a plongé l’institution dans un grave déséquilibre dont elle ne s’est toujours pas remis.

Depuis, l’armée est passée au peigne fin de la révision générale des politiques publiques. La restructuration nécessaire, engagée par le livre blanc de la défense, a été lancée avant d’être pensée dans le détail. Elle a été conçue sans les militaires. Elle n’est pas financée.

De 1996 à 2015, terme prévu pour la fin de la RGPP, la défense aura connu près de vingt ans de turbulences. Ce sont évidemment les hommes qui auront été en première ligne. Afin de maintenir en état un outil de défense qui constitue l’assurance-vie du pays, il est indispensable que nos responsables politiques redonnent espoir à nos armées.

Lire la suite