Vous êtes ici

Histoire
S'abonner

Héritiers de l’avenir : Marisol Touraine

09/06/2021 56’
Favoris
Partager
A a Zoom

La Fondation recueille les témoignages de celles et ceux qui furent les principaux acteurs de l’histoire du Parti socialiste, les réunissant sous un titre emprunté à Pierre Mauroy, « Héritiers de l’avenir ». Cette collection constitue une source précieuse de compréhension des enjeux et des débats qui ont traversé la gauche depuis cinquante ans. Retrouvez l’entretien avec Marisol Touraine, ancienne ministre, interrogée par Émeric Bréhier, ancien député, directeur de l’Observatoire de la vie politique de la Fondation Jean-Jaurès.

 

Marisol Touraine revient, dans cet entretien avec Émeric Bréhier, sur son parcours. Jeune haut fonctionnaire, elle rejoint les groupes de réflexion autour de Michel Rocard au milieu des années 1980. En 1988, elle intègre son cabinet à Matignon pour suivre les questions stratégiques et militaires. En 1993, comme d’autres rocardiens, la question de l’implantation électorale se pose, impliquant une première adhésion au Parti socialiste, dans la section du 10e arrondissement de Paris. De 1995 à 1997, elle seconde Pierre Moscovici à la direction du Parti au secteur Études, et prépare ainsi les conventions thématiques en vue des élections législatives prévues en 1998 mises en place par Lionel Jospin. Dès 1996, elle choisit de s’implanter en Indre-et-Loire, et devient députée en 1997, puis conseillère générale en 1998. En 1997, elle remplace Élisabeth Guigou à la direction du PS sur les questions des solidarités et des affaires sociales. Députée lors de la réforme Fillon sur les retraites, elle défend alors l’allongement de la durée des cotisations et la prise en compte de la pénibilité du travail. Ce sera le centre de la réforme qu’elle portera après 2012 quand elle deviendra ministre des Affaires sociales et de la Santé. En s’appuyant sur ces expériences, elle revient sur les questions qui ont animé la gauche durant l’exercice du pouvoir de 2012 à 2017.

Lire la suite