Vous êtes ici

L'esprit clerc. Emile Combes ou le chemin de croix du diable
L’esprit clerc. Emile Combes ou le chemin de croix du diable Marc Villemain Télécharger
Histoire
S'abonner

L’esprit clerc. Emile Combes ou le chemin de croix du diable

01/10/1999 1’
Marc Villemain Marc Villemain
Suivre
Favoris
Partager
A a Zoom

Si l’on consulte un dictionnaire traditionnel, le Petit Robert, que trouve-t-on ? « Homme politique français (Rocquecourbe, Tarn, 1835 - Pons, Charente-Maritime, 1921) ». Docteur en théologie, il abandonna l’état ecclésiastique auquel il se destinait, étudia la médecine et se lança dans la politique.

Rallié au radicalisme, il fut successivement président du Sénat, (1894-1895), ministre de l’instruction publique (cabinet L. Bourgeois, 1895-1896) et président du Conseil après Waldeck-Roussseau (1902-1905). Sa politique anticléricale, qui aboutit à la loi de séparation de l’église et de l’Etat, provoqua une rupture du gouvernement républicain avec le Saint-Siège (juillet 1904). Combes démissionna (janvier 1905) après « l’affaire des fiches ».

Lire la suite