Vous êtes ici

Europe
S'abonner

L’Europe à la télévision : une lacune de l’information française ?

10/09/2018 3’
Klervi Kerneïs, Yana Prokofyeva, Claire Pulou, Manon Schilder, Théo Verdier
Favoris
Partager
A a Zoom

Quel est le traitement des médias et en particulier à la télévision en France de l’actualité européenne ? À un an des élections européennes, Yana Prokofyeva, responsable du débat d’idées du Mouvement européen-France, Manon Schilder, chargée de mission Pédagogie et événements des Jeunes européens-France, Théo Verdier, responsable de la communication du Mouvement européen-France, ont effectué, avec Klervi Kerneïs et Claire Pulou, une veille pour en mesurer le temps d’antenne lors des différents journaux télévisés. Le traitement télévisuel de l’actualité européenne est-il à la hauteur des enjeux ?

Les journaux télévisés constituent le premier moyen d’information des Français. À un an des élections européennes, leur traitement de l’actualité de l’Union européenne constitue une des données clés du scrutin. Une veille réalisée au mois de mai 2018 atteste d’une large diversité éditoriale dans la place accordée aux sujets européens. Si TF1 et France 3 arrivent derniers en temps d’antenne consacré à l’Europe, Arte se distingue dans ce domaine. En revanche, les décisions et actions prises directement par l’Union européenne sont absentes des écrans.

Selon l’Eurobaromètre 2018 du Parlement européen[1], les deux principales causes de l’abstention aux élections européennes de mai 2019 seront le « manque de confiance dans le système politique » et la conviction que le vote « ne changera rien ». Dans ces conditions, l’information sur le fonctionnement de l’Union européenne et de sa vie politique apparaît comme essentielle pour fournir aux Français un éclairage sur les enjeux du scrutin. 

Malgré les évolutions du secteur de l’information, la télévision reste aujourd’hui le premier moyen d’information des Français[2]. Les journaux télévisés des chaînes généralistes constituent par ailleurs la source d’information privilégiée[3] pour approfondir les sujets d’actualité.

Nous nous sommes posé la question du traitement de l’actualité européenne dans les principaux journaux télévisés. Armés de chronomètres, nous avons relevé les séquences relatives à l’actualité européenne à l’antenne des quatre « JT » grand format (les 20h de TF1 et France 2, le 19/20 de France 3 et le Journal d’Arte) au mois de mai 2018. Les premiers résultats présentés ici sont le fruit de plus de 40 heures de travail consacré à la veille et au traitement des données.

Le mois de mai 2018 a été rythmé par plusieurs sujets majeurs d’actualité ayant une dimension européenne : au niveau national avec le débat sur l’interdiction du glyphosate en France ; au niveau européen avec les tractations gouvernementales en Italie ou le débat sur le prochain cadre budgétaire de l’Union européenne pour la période 2021-2027 et, enfin, au niveau international avec la gestion des crises relatives à la sortie de l’accord sur le nucléaire iranien et la mise en place de taxes à l’importation par les États-Unis.

TF1 et France 3 : bons derniers sur l’Europe


Dans le détail, les journaux télévisés étudiés accordent une place variable à l’actualité européenne. Le 19/20 de France 3 et le 20h de TF1 sont les deux journaux qui lui ont consacré le moins de temps au mois de mai, avec respectivement 13,9 % et 13,6 % du contenu étudié qui traite directement ou mentionne l’actualité européenne. Le 20h de France 2 y accorde près d’un cinquième de son contenu avec une proportion de 18,2 %. Enfin, Arte se distingue avec 41,9 % du temps d’antenne étudié relatif aux sujets européens, ce qui tient en partie à la nature franco-allemande de son Journal ainsi qu’à un fort parti pris éditorial. 

Le mariage princier en tête chez TF1, l’économie sur France 2, les sujets politiques sur France 3 et Arte


Dans le traitement réalisé par les chaînes d’informations, les sujets d’ordre politique occupent la première place avec 24,2 % du contenu relatif à l’Europe relevé sur l’ensemble des quatre chaînes. Suivent la sécurité et le terrorisme ainsi que l’actualité d’ordre économique.

Les rédactions font néanmoins preuve d’une large diversité dans la priorisation des différentes actualités à l’antenne. Sur TF1, on retrouve plus de 26,1 % du contenu européen dédié au mariage du Prince Harry et de Meghan Markle, avec 11 sujets diffusés en l’espace de cinq jours et une émission spéciale sur place à Windsor au Royaume-Uni. À l’inverse, France 3 consacre près de la moitié des séquences sur l’Europe (46,2 %) à l’actualité politique de l’Union européenne.

Sur Arte, on retrouve le même angle éditorial avec 34,40 % des sujets européens consacrés à des enjeux politiques. La chaîne élargit cependant le champ des dossiers traités, avec la plus large proportion de séquences relatives à l’actualité culturelle ou historique (13,4 %).

La vie politique de l’Union européenne : grande absente des journaux télévisés

La veille réalisée a mis en évidence un traitement difficile des sujets d’actualité relatifs à la vie politique de l’Union européenne et de ses institutions. Les débats sur plusieurs enjeux européens majeurs sont peu ou pas traités, alors même qu’ils jouent un rôle important dans la vie quotidienne des Français. 

À titre d’exemple, le Cadre financier pluriannuel (CFP) détermine pour sept ans le canevas budgétaire de l’Union européenne, bien au-delà du prochain mandat accordé au Parlement européen. Seules trois séquences évoqueront le débat en cours au mois de mai sur l’adoption du prochain CFP. La première est diffusée sur France 2 et les deux autres le sont sur France 3, avec des sujets orientés uniquement sur la baisse des aides aux agriculteurs français. 

De manière générale, ces manquements illustrent la difficulté constatée à consacrer un sujet à l’actualité européenne. Malgré l’abondance d’actualités à aborder, très peu des séquences présentées sur TF1, France 2 ou France 3 traitent en premier lieu d’une action prise par l’Union européenne, l’un de ses élus au Parlement européen ou l’un des Commissaires européens.

Entre TF1 et Arte, quelle Europe voient les Français à travers leurs journaux télévisés ?

TF1 réunit environ 5 millions de téléspectateurs chaque soir devant le 20h et se place au premier rang des journaux télévisés français. À l’opposé, le Journal d’Arte réunit un peu plus de 500 000 téléspectateurs en moyenne chaque jour, soit la plus faible audience des quatre JT étudiés. 

À un an des élections européennes de mai 2019, le choix du journal télévisé apparaît comme déterminant pour les Français qui souhaitent s’informer sur la vie politique de l’Union européenne. Sous cet angle, la place de leader du 20h de TF1 appelle à une réflexion critique sur la manière de faire évoluer le traitement des sujets européens sur les médias plus grand public.

Lire la suite