Vous êtes ici

Société
S'abonner

La France, naissance d’une nation désormais multiple et divisée

11/03/2019 1’
Favoris
Partager
A a Zoom

En quelques décennies, tout a changé. La France n’a plus rien à voir avec cette nation soudée par l’attachement de tous aux valeurs d’une république une et indivisible. C’est un archipel d’îles s’ignorant les unes les autres qui se dessine sous nos yeux. Où allons-nous, dans tout cela ? Jérôme Fourquet a présenté son tout dernier essai, L’archipel français, publié aux éditions du Seuil. 

La France d’autrefois, sa matrice catho-républicaine, s’est complètement disloquée. Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion et stratégies d’entreprise de l’Ifop, envisage d’abord dans son ouvrage les conséquences culturelles et morales de cette érosion, et il remarque notamment combien notre relation au corps a changé (le développement de certaines pratiques comme le tatouage et l’incinération en témoigne) ainsi que notre rapport à l’animalité – le veganisme et la vogue des théories antispécistes en donnent la mesure. Mais, plus spectaculaire encore, l’effacement progressif de l’ancienne France sous la pression de la France nouvelle induit un effet d’« archipelisation » de la société tout entière : sécession des élites, autonomisation des catégories populaires, formation d’un réduit catholique, instauration d’une société multiculturelle de fait, dislocation des références culturelles communes.

La rencontre était animée par Jérémie Peltier, directeur des études de la Fondation.
 

Lire la suite