Vous êtes ici

Les Français et l’état des inégalités dans la société
Les Français et l’état des inégalités dans la société Marion Chasles-Parot, Jérôme Fourquet Télécharger
Société
S'abonner

Les Français et l’état des inégalités dans la société

17/06/2015 1’
Favoris
Partager
A a Zoom

Quelle perception les Français ont-ils des inégalités ? Marion Chasles-Parot et Jérôme Fourquet, de l’Ifop, analysent les principaux résultats d’une enquête sur ce sujet et les comparent avec ceux d’une première édition réalisée il y a cinq ans.

Cinq ans après une première enquête réalisée sur le même thème au début de la crise, les résultats d’une étude menée par l’Ifop pour la Fondation Jean-Jaurès auprès d’un échantillon de 2860 personnes attestent du consensus de nos concitoyens autour de l’importance des inégalités qui traversent la société française. Pour trois quarts des Français, notre société est injuste et depuis une décennie, celles-ci se sont creusées, selon 8 personnes interrogées sur 10.

Selon leur appartenance sociale ou politique, nos concitoyens ne s’avèrent pas sensibles aux mêmes injustices. Ainsi, ce sentiment d’injustice augmente avec l’âge : les personnes âgées sont plus nombreuses encore à penser que la situation se dégrade mais ce sentiment est présent aussi bien chez les partisans de gauche que de droite. Un tiers des Français interrogés ressentent des inégalités en matière de soin, d’accès à l’éducation. Pour les plus jeunes, ces inégalités sont davantage perceptibles face aux difficultés d’accès au logement, et à l’emploi.

Cette étude met également en évidence les inégalités entre les sexes. Cette inégalité est davantage ressentie par les femmes que par les hommes. Enfin, plus marginalement, des inégalités sont ressenties entre les Français et les populations immigrées, notamment par les partisans du Front national et par les moins diplômés.

Pour beaucoup, ces inégalités croissantes aurait pour origine la mondialisation. La société mondialisée d’aujourd’hui tendrait à creuser un fossé entre les riches et les pauvres au sein même de notre pays et pas seulement entre pays riches et pays pauvres.

Si les Français font état de peu de résignation et de fatalisme et attendent de leurs responsables politiques qu’ils prennent la mesure de ce problème et agissent pour une société plus égalitaire, la stratégie fiscale à mener pour y parvenir fait elle l’objet de forts clivages partisans. Nombre des Français interrogés (44 %), notamment les plus modestes, estiment ainsi le montant d’impôt payé par les plus riches insuffisant, quand 40 % des plus riches estiment payer beaucoup trop d’impôts.

Découvrez les résultats détaillés

Lire la suite
En partenariat avec...
  • FEPS