Vous êtes ici

International
S'abonner

Nicolas Sarkozy, les socialistes et la Méditerranée

05/12/2008 1’
Alain Chenal Alain Chenal
Suivre
Favoris
Partager
A a Zoom

L’idée méditerranéenne est pour ainsi dire inscrite dans les gènes du Parti socialiste. Ce parti est né du rejet des errements de la SFIO, d’Alger à Suez. De Michel Rocard à Lionel Jospin, les premières générations de ses dirigeants ont été profondément marquées par la guerre d’Algérie.

Le PS s’est senti concerné – parfois divisé – par le conflit israélo-palestinien. Il a mis en pratique une solidarité active avec les réfugiés politiques des dictatures, qui dominaient encore au sud de l’Europe jusqu’au milieu des années 70, au Portugal, en Espagne et en Grèce. Et la fin de cette décennie voit de grands partis de gauche amis marcher vers la victoire en Europe du Sud.

François Mitterrand mentionne la Méditerranée dans ses 110 propositions de 1981 et confie à un Jack Lang tout acquis à cette idée le soin d’organiser en septembre 19803 une réflexion qui se termine par une spectaculaire réunion publique au parc du Pharo à Marseille, face à cette côte méditerranéenne à laquelle Haroun Tazieff annonce, avec un sens politique discutable, de prochains désastres sismiques. En fait, c’est surtout de dérive politique des continents qu’il va s’agir dans les années Mitterrand…

Lire la suite