Vous êtes ici

Europe
S'abonner

Renaissance pour l’Europe, troisième édition

03/04/2014 1’
Favoris
Partager
A a Zoom

À Bruxelles, des acteurs de la scène européenne débattent lors de la nouvelle édition de Renaissance pour l’Europe, le grand rendez-vous des progressistes européens organisé par la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS) avec la Fondation Jean-Jaurès.

Avec l’ambition d’encourager la participation des citoyens aux débats menés dans le cadre des élections européennes et de favoriser les discussions politiques, et après les premières éditions de Paris, Turin et Leipzig, le grand forum public Renaissance de Bruxelles propose trois jours de débats interactifs, d’ateliers et de rencontres avec les grands acteurs de la scène européenne, et notamment Elio Di Rupo, Martin Schulz, Hannes Swoboda, Massimo D’Alema, Bruno Tobback, Karl-Heinz Lamberts, Kaisa Penny et Georges Dassis.Face à la crise à laquelle l’Europe est aujourd’hui confrontée, il revient à la gauche européenne de proposer des solutions communes. L’initiative lancée par la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS), la Fondation Jean-Jaurès, la Fondation Italianieuropei et la Fondation Friedrich Ebert a accompagné au cours des deux dernières années trois campagnes électorales en France, en Allemagne et en Italie.En 2014, le défi de l’initiative Renaissance pour l’Europe est grand : défendre la vision progressiste durant la campagne électorale des élections européennes, impliquer à nouveau les citoyens et leaders dans le débat politique vis-à-vis de la situation de l’Union et fixer les orientations futures en matière d’intégration.Le jeudi 3 avril, la discussion porte sur les principes fondamentaux de l’initiative Renaissance : ouverture, équité et durabilité avec le président de la FEPS, Massimo d’Alema, le président du groupe S&D, Hannes Swoboda, le président du PSE, Sergei Stanishev, la présidente du PSE Femmes, Zita Gurmai, la présidente des Jeunes socialistes européens (YES), Kaisa Penny, le président du Groupe PSE du Comité des régions, Karl-Heinz Lambertz et le président du Groupe des travailleurs au Comité économique et social européen, Georges Dassis.Au cours de la matinée du vendredi 4 avril, dix ateliers abordent les thématiques de la démocratie, des droits sociaux, de l’alternative économique ou de l’égalité des sexes.Le vendredi 4 avril après-midi est consacré au thème de la démocratie locale européenne avec des conseillers municipaux et des maires progressistes.En clôture de l’événement, un débat avec Elio Di Rupo, Premier ministre belge, Paul Magnette, président du Parti socialiste belge (PS) et Bruno Tobback, président du Socialistische Partij Anders België (Spa), précède l’intervention du président du Parlement européen, Martin Schulz.

Lire la suite