Vous êtes ici

Si Rocard avait su... Témoignage sur la deuxième gauche
Si Rocard avait su... Témoignage sur la deuxième gauche Robert Chapuis Acheter à 20,00€
Histoire
S'abonner

Si Rocard avait su... Témoignage sur la deuxième gauche

01/02/2007 1’
Robert Chapuis Robert Chapuis
Suivre
Favoris
Partager
A a Zoom

Si Rocard avait su... prendre le pouvoir, la gauche en eût été changée. Robert Chapuis, qui a été l’un des plus fidèles compagnons de Michel Rocard, en témoigne aujourd’hui. Au PSU d’abord, au Parti socialiste ensuite, à travers ses responsabilités nationales et ses divers mandats, il a participé de ce que l’on pouvait appeler la « deuxième gauche ».

Dans ses fonctions locales ou gouvernementales, il a voulu donner un sens concret au « socialisme autogestionnaire » qui servait de référence à tous ces militants de la CFDT, du PSU et des divers clubs citoyens qui ont rejoint le Parti socialiste à la fin de l’année 1974 lors des Assises du socialisme. Les « rocardiens » ont fait bouger la gauche mais ils ne sont pas parvenus à peser suffisamment sur ses idées et ses pratiques. C’est de ces avancées, de ces échecs, de ces combats que témoigne Robert Chapuis.?? Son expérience, si l’on en tire les leçons, peut être utile au moment où les socialistes français sont à nouveau à la croisée des chemins. Se contenteront-ils de gérer leurs certitudes ou sauront-ils se mettre à l’écoute de la société ? Sauront-ils rester fidèles à leurs principes et inventer une voie nouvelle pour unir justice sociale et responsabilité personnelle et collective, socialisme et démocratie ? Qu’il s’agisse des réformes sociales ou de l’exercice du pouvoir, l’esprit de la « deuxième gauche » peut encore souffler utilement sur les forces de progrès. C’est en ce sens que ce livre de mémoire est aussi un livre d’espoir.

Lire la suite