Vous êtes ici

Travailler moins pour plus d’égalité : pour une baisse du temps de travail tout au long de la vie
Travailler moins pour plus d’égalité : pour une baisse du temps de travail tout au long de la vie Ecolinks Télécharger
Économie/Social
S'abonner

Travailler moins pour plus d’égalité : pour une baisse du temps de travail tout au long de la vie

29/04/2015 1’
Ecolinks Ecolinks
Suivre
Favoris
Partager
A a Zoom

Pour lutter efficacement contre les inégalités sur le marché du travail, le collectif d’économistes Ecolinks propose de relancer le mouvement pour la baisse du temps de travail en tendant vers la semaine de quatre jours. Une baisse rendue inéluctable par les mutations structurelles de l’économie.

La question de la baisse du temps de travail semble être devenue taboue à droite mais également à gauche. Nous considérons que les mutations structurelles de l’économie rendent pourtant cette baisse inéluctable. Il faut donc choisir entre une baisse institutionnalisée et organisée de manière égalitaire et un laissez-faire susceptible d’accentuer les inégalités sur le marché du travail.

Nous proposons donc de relancer le mouvement de baisse du temps de travail en tendant vers la semaine de quatre jours. Cette nouvelle forme d’organisation présente un certain nombre d’avantages en termes d’écologie et de qualité de vie qu’il faut prendre en compte. Plus largement, la question de la répartition du temps de travail, à la fois entre individus mais également pour un même individu tout au long de sa vie nous semble cruciale.

Nous proposons donc de mieux prendre en compte les temps de vie en proposant un dispositif nouveau : le compte-épargne temps de vie (CETV) permettant à chacun de moduler son temps de travail de manière à mieux prendre en compte les temps sociaux. Ce dispositif doit en particulier contribuer à diminuer les inégalités femmes-hommes sur le marché du travail en limitant le recours au temps partiel pour les femmes.

 

La mission de la Fondation Jean-Jaurès est de faire vivre le débat public et de concourir ainsi à la rénovation de la pensée socialiste. Elle publie donc les analyses et les propositions dont l’intérêt du thème, l’originalité de la problématique ou la qualité de l’argumentation contribuent à atteindre cet objectif, sans pour autant nécessairement reprendre à son compte chacune d’entre elles. En soutenant certains think tanks dans la diffusion de leurs propositions, la Fondation devient une véritable Cité des idées.

Lire la suite