Vous êtes ici

Obser
vatoire

Observatoire de la culture

L'observatoire est animé par

En mobilisant des acteurs aux compétences diverses – artistes, philosophes, économistes, sociologues –, cet observatoire animé par Karine Gloanec Maurin propose de revisiter, au regard des nouveaux usages des citoyens, les grandes ambitions de notre politique culturelle.

Dans l’action publique, le mot « culture » est souvent lié à l’accompagnement du secteur culturel. C’est d’ailleurs grâce à cette politique qu’ont été accomplis des pas de géant pour l’organisation professionnelle des artistes et des acteurs culturels et qu’a été mise en œuvre l’ambition du premier ministère de la Culture : l’accès aux œuvres de l’esprit pour un public le plus large possible. Ce modèle, un demi-siècle après la création de ce ministère, a-t-il trouvé ses limites ? L’Observatoire dédié à la culture au sein de la Fondation Jean-Jaurès propose de revisiter, au regard des nouveaux usages de nos concitoyens, les grandes ambitions de notre politique culturelle comme la démocratisation culturelle, la liberté d’expression, l’exception et la diversité culturelles...

Ainsi l’Observatoire poursuit plusieurs objectifs : affirmer la place essentielle de l’artiste, cerner l’évolution des politiques culturelles, ouvrir la réflexion en transversalité avec tous les domaines où l’action culturelle ou le geste artistique croise la construction de notre société (architecture, espace public, gestion du temps, gastronomie, mode, design, biodiversité...).

Mais la culture est avant tout une dimension civilisationnelle. Elle s’inscrit dans nos comportements, nos signes distinctifs, nos usages, nos goûts, nos rêves. C’est elle, si une définition est possible, qui guide la construction de nos sociétés.

A la fois bibliothèque-ressources sur l’action publique en faveur de la culture et lieu d’échanges ouvert sur les questionnements d’un monde en mutation, l’Observatoire mobilise des acteurs aux compétences diverses – artistes, philosophes, économistes, sociologues… – et met en débat analyses et propositions.